VOUS QUI PASSEZ SANS ME VOIR

Classé dans : Non classé | 0

« Vous qui passez sans me voir » est né de façon inattendue à l’occasion d’un bénévolat associatif à l’accueil de jour d’Aurillac (Auvergne, France). Nous y avons rencontré des personnes de tous âges touchées par la solitude, la maladie, la précarité, ou plus généralement par ce que l’on nomme pudiquement les « accidents de la vie ».

Jour après jour, nous avons partagé leur vie quotidienne à l’accueil de jour. Notre démarche s’est inscrite volontairement à l’interface de la photographie et du lien social. Nos objectifs se sont focalisés autant dans l’ordre éthique qu’esthétique, prenant le parti de nous centrer sur le souci du respect de la personne, de l’image de soi et du regard des autres. Leurs portraits ont été exposés au musée, accompagnés de leurs réflexions autour de la question « quel âge as-tu, quels sont tes rêves ? ».

En présentant les portraits de ces personnes marginalisées, nous avons souhaité accompagner le regard des uns vers les autres, pour susciter ce qui serait dans la vraie vie une improbable rencontre ; à l’image des paroles de la chanson éponyme de Charles Trénet : « Vous qui passez sans me voir, sans même me dire bonsoir, donnez-moi un peu d’espoir, ce soir… »

Suivre Karine Nowak:

Auteur-Photographe

Articles récents de