Le port de Cherbourg a ceci de fascinant qu’il est à la fois situé dans la plus grande rade (artificielle) du monde, sans être le plus grand port de France ! Ce paradoxe étrange lui confère un intérêt photographique particulier. Nous avons choisi de poser résolument notre regard sur le caractère urbain et maritime de la ville. Néanmoins, la vocation maritime de la ville va au-delà de son port. Vivre sur une presqu’île, c’est presque vivre sur une île ! Ce caractère quasi insulaire reflète la singularité de ce petit bout du monde.

 

The port of Cherbourg is fascinating because it is located in the world’s largest (artificial) bay, without being the largest port in France! This strange paradox gives him a particular photographic interest. We have chosen to focus on the urban and maritime character of the city. Nevertheless, the city’s maritime vocation goes beyond its port. Living on an “almost island”, is almost like living on an island! This quasi-island character reflects the singularity of this place.